PATAPON-FRANCE
Bienvenue sur Patapon-France !
Connectez vous ou Inscrivez vous !
Bonne ambiance garantie Wink


Bienvenue très cher Invité
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'ombre et la flamme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryuuchan


avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 30

MessageSujet: L'ombre et la flamme   Mer 28 Aoû - 20:31

Code:
Qu'on m'arrête si je me trompe... mais j'ai l'impression que ce que vous appeler "RP", je l'appelle "fiction" ^-^ Juste pour être sûre de ne pas faire de bêtise. Je me permets de poster un texte que j'aimerais reprendre depuis quelque temps. J'ai apporté quelques modifications à certains passages. Il reste quelques clichés auxquels j'aimerais remédier un peu plus tard.

Un petit clin d'oeil dans le titre... Même si je ne suis pas spécialement satisfaite et que je pense le revoir également.

Cette fiction est raccrochée au monde de Monster Hunter. Bonne lecture


Prologue


Elle était là, tout près. Il huma l'air ; son odeur lui parvint de l'autre côté du rideau de verdure. Furtif, il avança, le plus silencieusement possible, prenant garde à ne pas faire craquer la moindre brindille. Il s'arrêta un instant : elle bougeait elle aussi, dans sa direction, sans se douter de rien. Sa tête apparut, puis son corps, ainsi que deux petits, qui allaient dans ses pattes. Il ramassa son corps, prêt à bondir. Une fureur sans nom lui brûlait les entrailles, qui ne s'apaiserait qu'une fois le massacre achevé.

Ses muscles se détendirent brusquement. Il atterrit sur son dos, planta ses crocs impitoyables dans son échine. Elle s'écroula sous son poids, puis commença à se débattre. Elle parvint à se dégager, il revint à l'assaut, toujours plus vif. Cela ne dura que quelques minutes. Ses puissantes mâchoires se refermèrent avec un claquement sinistre sur une des boules de poil. Une plainte déchirante s'éleva de sa proie principale. Les yeux de la femelle se mirent à flamboyer tandis qu'il cherchait le second rejeton. Il releva la tête, la devina prête à en découdre. Il rugit à son tour, puis la chargea. Le combat ne faisait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
http://biblifantasy.blogspot.fr/
Wave Master
Tutoriel
Tutoriel
avatar

Messages : 1772
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 21
Localisation : Cachette des héros - J'astique mon cor double pour le prochain combat

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Jeu 29 Aoû - 18:59

O_O
Je pense qu'il s'agit de la Rathian et d'un mostre plus gros q'elle (style Nargacuga)
Pas mal du tout Very Happy
En faite on faisait vraiment du RP a une époque puis la mode est passé, quoique mon premier RP fut plutot une référence de mon talent Wink

___________________________________



Pika ! :
 


Pata Pata Pata Pon !:
 
Revenir en haut Aller en bas
hirochii


avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : Poix du nord

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Ven 30 Aoû - 9:26

Intéressant! Continue Smile
Revenir en haut Aller en bas
ΛDRIΛΝ
Correcteur
avatar

Messages : 2148
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 19
Localisation : dans les nuages

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Ven 30 Aoû - 11:17

Le Nargacuga n'est pas plus gros que la rathian, mais est plus dangeureux, je suis heureux de voir que le magnifique monde de MH est aimé de beaucoup de gens ;D !!

___________________________________
What a Face What a Face What a Face What a Face
"On peut désintégrer le pitre, détruire un vecteur du rire, mais on ne peut strictement et absolument rien contre le rire en lui même, présent en chacun de nous. C'est pourquoi le rire est selon moi, l'arme la plus puissante et la plus utile qui soit au cours d'une existence."
What a Face What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://narga.forumgratuit.org
Ryuuchan


avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Ven 30 Aoû - 13:32

Code:
Merci les garçons :)

@Wave > Merci pour les précisions. Pas de rathian en jeu (du moins pas pour l'instant ^-^).
@Sadness > MH est un de mes jeu PSP préférés.

Je poste la suite, je suis en train de corriger quelques trucs dans le chapitre 2.


Chapitre 1 : Excursion nocturne.



Il faisait nuit. Une nuit sans lune, mais la lumière des étoiles était suffisamment intense pour permettre à Reyan de distinguer vaguement les meubles de la pièce, ombres noires sur fond noir. Sa fenêtre ouverte laissait parvenir jusqu'à ses oreilles le chant incessant de quelques insectes nocturnes, et un très léger vent doux parvenait tant bien que mal à rafraîchir l'atmosphère étouffante de ce milieu d'été. Le jeune homme gardait les yeux fermés, dans l'espoir de trouver le sommeil, mais rien n'y faisait. Quelque chose dans l'air le rendait nerveux. L'anxiété lui tenaillait les entrailles et l'empêchait de se décontracter complètement ; il ne parvenait qu'à se retourner à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite, la lourdeur ambiante n'arrangeant pas les choses. Les draps en tissu grossier lui irritaient la peau, et il était en sueur. Soudain, un long cri perçant déchira la nuit, venu du nord – la direction de la forêt – et surtout porteur d'une douleur sans bornes. Puis un second, puissant, plus rauque et empli de rage. L'espace d'un instant, Reyan sentit ses muscles se crisper, son coeur s'emballer. Puis s'ensuivit une agitation soudaine. Il se jeta à bas de son lit, saisit son arme et se précipita à la fenêtre. Tout le village avait vraisemblablement été réveillé, et un attroupement de chasseurs se formait déjà sur la place du village. Prenant à peine le temps de s'habiller, Reyan boucla son katana, enjamba le rebord et atterrit souplement sur le sol. Quelques  femmes inquiètes, parfaitement réveillées, se tenaient sur le pas de leur porte, un châle serré sur les épaules, d'autres se mêlaient aux chasseurs, dans l'espoir d'apprendre ce qui se passait. Reyan parvint à se porter auprès du chef du village, Selmak, qui tentait vainement d'apaiser les esprits. Un petit groupe de chasseurs commençait manifestement à s'échauffer.

- Calmez-vous, vous autres, ces cris venaient de suffisamment loin pour nous indiquer que le village n'est pas en danger.

- Et moi je répète qu'il faut absolument aller voir ce qui se passe ! martela un colosse au crâne chauve. Demandez à Kel, et à Haryon. Depuis peu, les animaux sont devenus agressifs. Notre dernier séjour dans les montagnes a vu Freor se faire attaquer sans raison aucune par des antekas. Même les popos sont enclins à charger, qu'on les ignore ou non.

Les traits aigus de son visage manifestaient une certaine colère, et il était apparemment peu disposé à suivre les ordres si Selmak leur imposait de rester ici pour la nuit. Le chef dû sentir cela, aussi il n'insista pas.

- Très bien, Eynouk, soupira-t-il. On envoie quelques hommes. Mais je vous préviens, il est hors de question de prendre des risques inutiles. Il est certain d'après la nature de ces hurlements qu'il s'agit, au moins, de deux wyverns, et pas du genre kut-ku. Et une expédition de nuit n'est pas des plus indiquées. Je vous laisse partir parce que je n'ai pas envie que vous le fassiez contre mes ordres et sous le coup de la colère, mais j'y pose plusieurs conditions. Premièrement, je veux que vous partiez au moins à quatre. Ensuite, je vous interdis, une fois sur les lieux, d'engager le moindre combat. Vous allez voir ce qui se passe et c'est tout. Si la situation se révèle dangereuse, je veux que vous reveniez ici immédiatement me faire part de vos informations. Nous pourrons alors éventuellement envisager une équipée le lendemain, en prenant le temps de réfléchir. C'est clair ?

De mauvais gré, Eynouk hocha la tête en grognant. Reyan sentait le chasseur bouillir intérieurement. Il ne le connaissait pas vraiment, mais il ne l'aimait pas trop en raison de son tempérament impulsif et de sa propension à se mettre en rogne très rapidement. Il se demandait comment ses coéquipiers, Kel, Haryon et Freor, parvenaient à le supporter. La chose était d'autant plus frappante que le quatuor avait des caractères diamétralement opposés. Kel était plutôt du genre jovial, enclin à la plaisanterie. Un peu tête brûlée mais excellent combattant. Freor avait, à l'instar de Eynouk, un physique de barbare ; il était légèrement bedonnant et portait une barbe grisonnante, mais restait plus réfléchi dans ses actes. Enfin, le discret Haryon, la tête de la bande, parlait peu mais était écouté quand il le faisait.

Eynouk était en train de planifier l'excursion. Selmak avait insisté pour que ces quatre-là y aillent ensemble, sachant pertinemment que si la situation tournait mal, ils possédaient au moins l'habitude de combattre ensemble. Il espérait juste que Haryon serait suffisamment convaincant pour empêcher le colosse de se lancer dans quelque chose de dangereux et l'exhorter à suivre ses ordres. Sans réfléchir à ce qu'il faisait, Reyan, jouant des coudes et sans doute poussé par l'attrait de l'aventure, s'immisça dans le groupe.

- Je viens, déclara-t-il.

Ce n'était pas une proposition, mais une affirmation, et l'espace d'un instant, Freor le considéra sans broncher, estomaqué par son culot. Une poigne de fer s'abattit sur l'épaule du jeune garçon, et un ricanement rauque se fit entendre.

- Dis-donc moustique, tu doutes de rien, non seulement t'es qu'un bleu qui ne s'est frotté qu'à des bulldromes ou des giadromes, mais en plus, tu essayes de taper l'incruste dans un groupe de vétérans. On n'a jamais combattu avec toi, sans compter qu'une équipe de cinq personnes, c'est bien trop élevé, on risquerait un peu de se marcher dessus en cas de problème.

Reyan se dégagea d'une secousse.

- Il me semble que le chef a dit de rentrer en cas de problème, pas de foncer dans le tas. Dans ces conditions, j'aurai du mal à vous gêner. Je veux juste faire un tour dans la jungle, je resterai en arrière.

A sa grande surprise, Reyan vit le visage de Eynouk se décontracter légèrement. Il était rare qu'on lui tienne tête de cette manière, et le jeunot l'intriguait un peu. Malgré le qualificatif dont il l'avait affublé, le garçon était plutôt grand et semblait posséder du muscle sans pour autant faire concurrence à sa propre carrure, et son physique en imposait ; ses cheveux étaient d'une incroyable teinte argentée, et ses yeux gris semblaient couver une hargne profondément enfouie. Un rictus à mi-chemin entre l'amusement et l'idée vaguement sadique que le gamin puisse ou non déclencher des hostilités barra le visage d'Eynouk, qui se contenta de lui faire un vague signe de tête. Le jeune homme fila s'équiper d'une armure légère. Trois heures plus tard, ils avaient quitté le village et faisaient bonne route en direction de la forêt.

_____________________________________

Aucun cri ne s'était fait entendre depuis ceux qui avaient réveillé la communauté, mais l'atmosphère demeurait lourde, et un silence pesant s'était installé sur le petit groupe. Les cinq hommes marchaient dans la pénombre, murés dans leurs propres pensées. Même Kel ne disait rien, lui qui d'habitude ne pouvait s'empêcher de faire profiter à tout le monde de tout ce qui lui passait par la tête. Lorsqu'ils atteignirent le couvert des arbres, Haryon sortit une torche de son sac.

- Bon, écoutez-moi les cocos, cette torche n'est pas la meilleure idée qui soit si un prédateur rôde, mais si nous voulons y voir quelque chose dans cette forêt, nous n'avons pas vraiment le choix. Si on croise quelque chose de dangereux, je l'éteindrai, et vous n'aurez plus qu'à vous barrer en priant pour ne pas vous casser la figure en route ou ne pas croiser le chemin d'une bestiole à l'odorat développé. En attendant, on reste calme, on fait le moins de bruit possible, Kel tu surveilles nos arrières. Dès qu'on trouve quelque chose de significatif, on opère un repli. Pigé ?

Les quatre autres hochèrent la tête. Reyan se sentait légèrement mal à l'aise. C'était la première fois qu'il pénétrait dans la forêt. Son apprentissage ne lui permettait pas encore de s'aventurer seul où il voulait, et il s'étonnait encore de l'acceptation de Eynouk. Le géant taciturne et ses airs sombres ne lui paraissaient plus aussi attirants qu'auparavant.

- Au fait trouduc', c'est quoi ton nom ? Et t'as quel âge ? demanda Freor à voix basse.

- Reyan m'sieur, j'ai dix-neuf ans.

- Dix-neuf ? T'es pas bien avancé dans ton cursus de chasseur dis-moi.

- Je m'y suis mis un peu sur le tard.

Il secoua la tête.

- Au départ, je voulais bosser dans l'administration, gérer les affectations, les rétributions. Et puis un jour, un môme plus jeune que moi est revenu des montagnes avec une dépouille de bulldrome. Malgré sa fatigue et la difficulté qu'il avait à traîner les défenses de la bête, la fierté et l'exaltation que j'ai lus dans son regard m'ont poussé à suivre le même chemin que lui, juste par curiosité. Pour l'instant, je ne regrette pas.

- Et il s'appelle comment, ce petit ? demanda Kel en se joignant à la conversation.

- Il s'appelait Emy.

- Eh, ce serait pas le petit qui est mort la semaine dernière et tentant de se faire un céphadrome ? questionna Freor.

Reyan sentit sa gorge se serrer. Il acquiesça brièvement.

- Eh, les filles, râla Haryon à voix basse, fermez-la deux minutes si vous voulez bien. Vous êtes aussi discrets qu'une horde de congalalas.

La marche reprit donc en silence. Reyan profitait au maximum du paysage malgré l'obscurité. Il n'avait auparavant jamais vu une telle luxuriance. Les énormes troncs pétrifiés des arbres millénaires l'impressionnaient fortement, tout autant que les fougères géantes, les mousses et les champignons aux motifs et couleurs étranges. Une agréable odeur d'humus flottait dans l'air moite, et de temps en temps, il percevait un mouvement dans les feuillages, dénonçant la furtive présence de quelque rongeur. La torche que portait Haryon projetait un jeu d'ombres inquiétant  aux alentours. La troupe s'arrêta lorsque Eynouk laissa échapper une bordée de jurons en entrant en collision avec le dos de Haryon.

- Hey les enfants, je crois qu'on a quelque chose.

Reyan tendit le cou par-dessus l'énorme carcasse du chasseur acariâtre, et lui et ses compagnons étouffèrent une exclamation de surprise. Aux pieds de Haryon, on pouvait distinguer la queue écailleuse et inerte d'une créature noire. Le chasseur leva un peu plus haut sa torche. Reyan fit un pas en avant, mais le bras de Eynouk lui barra la route.

- T'approche pas, on sait jamais.

Ils restèrent tous quelques minutes, incertains, à contempler l'étrange dépouille. Le jeune homme se contenta d'observer de loin. Quatre énormes pattes griffues dont les antérieures étaient munies d'une membrane de cuir. Tout aussi énorme le corps massif qui alternait fourrure et écailles. Une tête étrange, à mi-chemin entre félin et chauve-souris. Malgré l'entaille impressionnante qui la fendait en deux, malgré le sang qui suintait de nombreuses plaies sur son flanc et coulait de sa gueule, malgré le gigantisme de la dépouille, Reyan ne put s'empêcher de trouver la créature magnifique. Après que Kel se fut assuré qu'elle était belle et bien morte et avoir ordonné au garçon de se tenir à distance, les quatre chasseurs commencèrent à examiner prudemment le corps. Haryon les avait auparavant tous prévenus de se tenir prêts à partir dans l'urgence. Vu la taille des plaies, la chose qui avait tué leur créature était bien plus gros et plus fort, et pouvait fort bien être resté dans les parages. Il était hors de questions de prendre le risque qu'ils se retrouvent nez à nez, en pleine nuit au coeur de la forêt, qui plus est avec un équipement inadéquat pour un combat. Après quelques minutes, faisant fi de l'interdit, Reyan s'approcha.

- Dites, Kel, demanda-t-il, c'est quoi ce truc ?

L'homme se retourna, enleva machinalement quelques mèches blondes de sont visages.

- Ça, gars, c'est ton premier narga. Comme tu peux en juger par sa stature, ces bestioles sont assez redoutables.

- Et qu'est-ce qui l'a tué, ce pépère ?

- Cette mémère, petit, c'est une femelle, si j'en juge par sa structure osseuse et la forme de ses membranes antérieures. Et là – il désigna d'un geste un buisson à sa droite – il s'agit vraisemblablement de ce qui reste de son petit.

Reyan plissa les yeux et distingua le corps qu'il n'avait pas remarqué auparavant, minuscule en comparaison de la carcasse qu'il avait devant lui.

- Quant à ce qui l'a tué, reprit Kel, les marques de dents correspondraient bien un tigrex. Un wyvern plus ou moins aussi gros, généralement rayé bleu et feu, ajouta-t-il à l'adresse de leur jeune compagnon. Le problème, c'est que d'une part, je me demande bien ce qu'il foutait dans cette forêt. D'autre part, si la marque de dents appartient bien à un tigrex, elle présente des proportions bien trop grandes, et je suggérerais bien que l'on ne s'attarde pas trop dans le coin...

Le chasseur avait à peine fini sa phrase qu'un craquement sonore les fit sursauter. Haryon se redressa, inquiet ; tous retenaient leur souffle. Avant que l'un d'eux n'ait ouvert la bouche, un rugissement sonore fit trembler la forêt. Un rugissement qui savait que des intrus se trouvaient là où ils ne devraient pas être. Un rugissement de défi qui coupa la chique à toutes les créatures nocturnes. L'instant d'après, dans le silence qui était tombé comme un couperet, un bruit soyeux leur parvint, puis quelque chose d'énorme se mit en branle.
Revenir en haut Aller en bas
http://biblifantasy.blogspot.fr/
Wave Master
Tutoriel
Tutoriel
avatar

Messages : 1772
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 21
Localisation : Cachette des héros - J'astique mon cor double pour le prochain combat

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Ven 30 Aoû - 14:57

Ouha un Narga !! Rien que ça Wink

___________________________________



Pika ! :
 


Pata Pata Pata Pon !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rath'
E-Loader.net
avatar

Messages : 3398
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 21
Localisation : France - 95 - Beauchamp.

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Ven 30 Aoû - 15:03

Ryuuchan a écrit:
Code:
Qu'on m'arrête si je me trompe... mais j'ai l'impression que ce que vous appeler "RP", je l'appelle "fiction" ^-^  

Ce que je me tue à dire depuis le début, quoique, il y a Wave qui fais du Vrai RP

Sinon (je suis franc) j'ai pas encore lu le RP, je fais ça ce soir^^
Revenir en haut Aller en bas
http://narga.forumgratuit.org/
Ryuuchan


avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Dim 1 Sep - 15:27

Code:
@Wave > Un cadavre de [i]narga[/i], c'est quand même moins dangereux ^-^

@Rath' > Bonne lecture alors ^-^


Voici le chapitre deux, pour ceux que ça intéresse


Chapitre 2 : Un intrus dans le noir



Reyan fut le premier à réagir. Il saisit la torche de Haryon et la lança au loin avant qu'un des quatre chasseurs eût pu réagir. La flamme traça un sillon sanglant dans le velours de la nuit et atterrit dans un buisson, plusieurs mètres plus loin. Tout ce qu'ils pouvaient espérer, c'était gagner quelques minutes d'avance, en priant pour que ce qui les traquait suivrait ses yeux avant son odorat. Il savait que l'humidité ambiante des sous-bois couperait à tout risque d'incendie. Restait que la forêt n'était pas un terrains des plus appropriés à la fuite de nuit.

- On a intérêt à se tailler d'ici vite fait à mon avis, souffla Kel.

Personne ne lui répondit, mais le potin qui s'ensuivit laissa à Reyan le soin de supposer que chacun suivait la suggestion du chasseur blond. Lui-même ne se fit pas prier ; toute envie belliqueuse qu'il eût, les conditions adéquates n'étaient pas franchement réunies afin de lui permettre de faire ses preuves en tant que jeune chasseur prometteur. Comme jeune cadavre, à la rigueur. Brusquement, il prit conscience qu'il était désormais seul. Chacun prenait en main son salut sans plus se préoccuper des autres, un groupe aurait été plus facile à chasser que cinq personnes. D'un mouvement vif, il pivota dans la direction qu'il supposait être celle par laquelle ils étaient arrivés. Il plissa les yeux. Avec la disparition de la seule source de lumière, sa vision nocturne commençait à lui laisser légèrement distinguer le pourtour de son environnement. La lumière des étoiles aurait pu le guider, n'eût été la canopée particulièrement dense qui empêchait le moindre rai de filtrer. Lentement, prudemment, il commença à avancer au hasard dans la végétation. Son coeur semblait vouloir sortir de sa poitrine et ses muscles étaient tendus à l'extrême. Le sol tremblait légèrement, et un raffut de tous les diables lui parvenait de l'arrière, provoqué par le froissement des plantes et les craquements sinistres des troncs qui cédaient à l'avance impitoyable de quelque chose de massif.

Reyan s'efforçait d'avancer le plus vite qu'il pouvait, tout en sachant pertinemment que se mettre à courir le ralentirait plus qu'autre chose s'il venait à se casser la figure. Il se guidait à tâtons et au peu qu'il voyait. Plus d'une fois ses doigts entrèrent en contact avec des textures douteuses, irritantes ou gluantes, et plus d'une fois il se retint de crier de surprise. Il ne savait pas du tout où il était ni où étaient les autres. Une éternité lui semblait s'être écoulée depuis que le rugissement les avait surpris, mais la sombre présence des arbres l'accompagnait toujours. Arriva le moment où la peur lui enserra si fort la poitrine qu'il se mit à ahaner aussi fort qu'un aptonoth blessé. Un cri de dépit lui parvint, légèrement sur la droite, qui lui indiqua que leur poursuivant s'était laissé berner par la torche. Avec un regain d'espoir, Reyan stoppa son avance et s'efforça de remettre en marche son cerveau tétanisé. Ses jambes tremblaient tellement qu'il doutait pouvoir continuer à avancer sans céder à la panique. Il se tourna vers la source de tout le vacarme, tentant d'apercevoir quelque chose. Puis une idée lui vint. Si c'était bien un tigrex et s'il supposait à juste titre que ce n'était pas un chasseur nocturne, il parviendrait peut-être à gagner du temps. Sa seule chance de salut s'imposa à lui : retourner auprès du cadavre du nargacuga et espérer que son odeur se fondrait à la sienne. En nage, il fit demi-tour. Une sueur glacée lui coulait le long du dos malgré l'atmosphère étouffante. L'humus moelleux du sol étouffait ses pas, même s'il doutait fortement que le wyvern qui venait à présent à sa rencontre entendît le moindre son avec le boucan qu'il faisait. Les cris affolés d'animaux diurnes surpris dans leur sommeil jaillissaient de temps à autre. Reyan trébucha plusieurs fois au fur et à mesure que la panique le gagnait. Intérieurement, il n'était plus aussi sûr d'avoir pris la bonne décision. Retrouver le corps dans l'obscurité lui paraissait presque impossible.

Un soulagement irréel le saisit lorsque pour la énième fois il trébucha et se rendit compte qu'il s'agissait de la queue de la créature noire. Fébrilement, il la contourna à tâtons. L'humidité du sous-bois avait commencé son oeuvre et le processus de décomposition était déjà amorcé. La légère odeur de charogne qu'il perçu lui indiqua qu'il avait peut-être une chance. Le sol était encore détrempé de sang et la proximité des viscères lui mettait le coeur au bord des lèvres. Avec une pointe de dégoût, Reyan se blottit contre le bas-ventre de cadavre et tenta de s'imprégner au maximum des sucs qui débordaient du corps massacré. Anxieux, il ne fit plus un bruit et se résigna à l'attente. Le corps se trouvait légèrement à l'écart du chemin. Quelques minutes plus tard, le wyvern fut à proximité. Le jeune homme sentait sa présence plus qu'il ne la voyait. Son estomac se contracta lorsqu'il perçut le souffle rauque du monstre. Les énormes pattes passèrent tout près de lui. Les prédateurs ne s'intéressaient guère à une vieille proie en décomposition, et celui-ci était plus occupé qu'autre chose à chercher les chasseurs. Reyan se rendit compte que la poursuite et l'anxiété l'avaient épuisé. Lentement, il se laissa sombrer dans un sommeil lourd et sans rêve. Sa dernière pensée alla à Haryon, Kel, Freor et Eynouk. Il n'eut pas conscience des cris de terreur qui résonnèrent quelque temps plus tard.


___________________________________________________


Ce fut le chant exotique des oiseaux qui le réveillèrent. Une clarté diffuse teintée de vert filtrait à travers les frondaisons. Reyan refit lentement surface vers la réalité. Quelque part, quelques kelbis femelles appelaient leurs petits. Avec précaution il se redressa sur un coude. Son armure de cuir présentait un aspect piteux. Elle entièrement maculée de sang et d'humeurs visqueuses, et l'odeur ferreuse qui en émanait lui fit froncer les narines. Une patte griffue et raidie lui avait servi d'oreiller. Tout son corps était engourdi par cette nuit passée à même le sol. Le jeune homme s'assit et contempla, hébété, les environs. Malgré le fouillis que présentait déjà la forêt, on apercevait nettement les traces de passage du wyvern : herbe, terre battue piétinées, arbustes brisés ou déracinés. Aucun son n'indiquait en revanche sa présence dans les parages. Les mosswines et les kelbis se tenaient à distance de la charogne, mais ne montraient pas le moindre signe qu'ils étaient à l'affût d'un danger pour l'instant.

Reyan tendit la main, récupéra son arme, dont il s'était débarrassé machinalement juste avant de s'endormir. Le fourreau était lui aussi imbibé de sang, mais la lame ne paraissait pas avoir été souillée. Ce n'était qu'un bête katana de fer renforcé, mais il constituait sa seule arme. Une douleur aiguë au bras le fit brusquement émergé de l'espèce de cauchemar cotoneux dans lequel il se sentait embourbé. Il baissa les yeux et la surprise le saisit. Une créature apparemment mal en point, de la taille d'un chat, s'escrimait à le mordre. Son pelage était englué dans les mêmes sécrétions douteuses que celles dont s'était enduit Reyan, et elle semblait chanceler légèrement lorsqu'elle s'appuyait sur l'une de ses pattes. Elle poussa un cri frustré lorsqu'elle vit que ses tentatives d'attaque n'ébranlaient pas sa proie. Reyan tendit la main, et récolta par la même occasion une fine entaille au doigt. La boule de poil, apeurée, recula. Le jeune homme rit lorsqu'elle revint à la charge. Sans prévenir, il la plaqua au sol et la saisit par la peau du coup, sans prêter attention aux protestations indignées qui s'élevèrent. Lorsque la bestiole se calma, Reyan réalisa qu'il s'agissait de l'exacte réplique, en miniature, du corps auprès duquel il était assis. La femelle n'avait pas un, mais deux petits, et l'un d'eux avait survécu. Le jeune homme reposa son mini-monstre. Ce ne fut que lorsqu'il se leva pour partir en quête de quelques baies ou champignons potentiellement rescapés du cataclysme de la veille qu'il s'aperçut que le petit nargacuga s'était laissé tomber au sol, probablement affamé et déshydraté. Reyan se baissa et, sans réfléchir, le prit avec précaution et le fourra dans sa sacoche. Une demie heure plus tard, il reprenait le chemin vers le village en compagnie d'un bébé wyvern clandestin, et obnubilé par l'idée de savoir si ses compagnons de la veille s'en étaient sortis.



Revenir en haut Aller en bas
http://biblifantasy.blogspot.fr/
ΛDRIΛΝ
Correcteur
avatar

Messages : 2148
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 19
Localisation : dans les nuages

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Dim 1 Sep - 15:31

Super !! Continue, très bien écris et très agréable à lire également, je suis à fond branché, j'attends la suite !!

___________________________________
What a Face What a Face What a Face What a Face
"On peut désintégrer le pitre, détruire un vecteur du rire, mais on ne peut strictement et absolument rien contre le rire en lui même, présent en chacun de nous. C'est pourquoi le rire est selon moi, l'arme la plus puissante et la plus utile qui soit au cours d'une existence."
What a Face What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://narga.forumgratuit.org
Wave Master
Tutoriel
Tutoriel
avatar

Messages : 1772
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 21
Localisation : Cachette des héros - J'astique mon cor double pour le prochain combat

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Dim 1 Sep - 16:41

D'accord avec Adrianos... Juste une chose : il n'ya pas une erreur ligne 3 paragraphe 2 : "d'humeurs visqueuses"... Ce ne serait pas plutot d'humus visqueux ??

___________________________________



Pika ! :
 


Pata Pata Pata Pon !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ryuuchan


avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Dim 1 Sep - 17:33

Merci beaucoup les garçons. Le troisième chapitre est en cours de rédaction Wink

@Wave > Non non, pas d'erreur, "humeur" désigne, entre autres, des fluides corporels (bile, sang ou autres). Tu le retrouves (ou le retrouvera sûrement) dans ton parcours scolaire via des cours sur l'oeil, qui est empli d' "humeur aqueuse", par exemple Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://biblifantasy.blogspot.fr/
Wave Master
Tutoriel
Tutoriel
avatar

Messages : 1772
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 21
Localisation : Cachette des héros - J'astique mon cor double pour le prochain combat

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Dim 1 Sep - 18:34

Ha... Merci du renseignement mais je pense que je le saurais jamais Wink en effet j'ai choissis une fillière où je n'ai plus SVT

___________________________________



Pika ! :
 


Pata Pata Pata Pon !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ryuuchan


avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 30

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Dim 1 Sep - 19:01

Ah. Bon ben je t'aurais fait un mini cours de SVT alors ;p
Revenir en haut Aller en bas
http://biblifantasy.blogspot.fr/
weaveul


avatar

Messages : 1206
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 20
Localisation : ma cachette

MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   Mar 3 Sep - 9:40

c'est très bien ce que tu as écris ^^

___________________________________


Tu veux faire connaitre forumcraft
PUB:
 

Mes amis du forum
Sathar
 Very Happy mimo
wave
HDMan
Hollow
Adrianos Smile
Le yumipon légendaire
et tous les autres

Sabara rose Kibapon  Tatepon en garde  :fah:  :flag:  pata  pata  pata  pon
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcraft.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre et la flamme   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre et la flamme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATAPON-FRANCE :: l'aventure RP Patapon :: RP divers-
Sauter vers: